gros_plan_ben_ali_s_enva

 

Ben_ali_has_gone

 

"Ben Ali has gone" ,  Effer Lecébé

Photo numérique, 340 * 540 cm - contre-collé sur aluminium

Centre d'art contemporain, Bruxelles

Dans ce travail, les  anciennes forces de sécurité semblent avoir perdu le sens de l'orientation et vaciller, emplies de leur vacuité. Cherchent-elles de  nouvelles consignes, de nouveaux ordres, ou tentent-elles de fuir cette nouvelle configuration politique ? 

La dimension romantique exprimée par Caspar David Friedrich, présentant l'homme de dos face à l'immensité, est revisitée par Effer Lecébé. Comme la  mer exprime une limite infranchissable ou le dépassement potentiel, la  démocratie pose une nouvelle ligne d'horizon :   ligne toute tracée et servitude face au pouvoir policier ou bien incertitude mais choix de la liberté

 

"Ben Ali has gone" 

 Digital photography, 340 * 540 cm  cons-bonded aluminum

Contemporary Art Centre,   Brussels

In this work, the old security forces seem to have lost the sense of orientation, filled by their emptiness. Are they seeking new orders,   or do  they try to escape from  this new political configuration 

The romantic dimension expressed by Caspar David Friedrich, with the man  back, facing    the immensity, is revisited by Effer Lecébé. As the sea expresses an impossible limit or personal achievement, democracy poses a new horizon: any fixed line and constraint  to police power or uncertainty, but freedom of choice.