François Pinault accélère le rythme de ses expositions, hier à Venise, aujourd'hui à Dinard, demain à Paris. Que cherche donc à nous dire François Pinault ? Certes, ces manifestations indiquent qu'il n'est pas seulement un milliardaire qui étale ses joyaux comme d'autres collectionnent les voitures. Il y a dans ces manifestations un sentiment d'urgence, de catastrophe imminente.

 

Installation " artistic Checkpoint" d' Effer Lecebe Dinard 2009 dinard_expo_ext Francois Pinault cherche-t-il à opérer comme une vigie, un phare - et à éclairer par ses choix esthétiques les grands schémas directeurs de notre monde en devenir ? Dans ce contexte, Effer lecebe, le casque bleu plasticien s'est interposé comme il se doit dans cette manifestation en créant une installation sous la forme d' un énorme checkpoint dont l'objet est de souligner que l'art court un danger et que l'artiste en tant qu' agent subversif devient la cible des extrémistes et des conformistes de demain. Il a également réalisé pour l'occasion une performance prenant la forme d'un interrogatoire conditionnant l'entrée à l'exposition de visiteurs choisis de manière aléatoire (voir vidéo).Il est fort probable que le musée d'art contemporain de demain deviendra une citadelle , ces artistes, des sentinelles et les mécènes , des chefs de résistance face à la montée des extrèmistes dans les Etats démocratiques


 

Artistic Checkpoint Palais des Arts de Dinard

Mais qu'en est il du mécénat financier ? l'artiste est-il libre de tout froisser ou reste-t-il des univers intouchables ? gros_pla_n_chekpoint S'attaquer au pape est il un geste subversif aujourd'hui autant qu'hier ? l'exposition pose la question de la censure et de l'autocensure. Quoi qu'il en soit, Effer lecebe s'interpose toujours et encore en tant que casque bleu plasticien, afin que perdure le sentiment d'urgence.